Requiem pour un génie.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Il y a à peine un mois, je faisais l’éloge de Steve Jobs à l’occasion de l’annonce de sa retraite. J’étais loin de me douter qu’ il ne serait plus des nôtres si vite. Pourtant ,  j’aurais dû me douter que Jobs est le type de personne qu’on doit arracher à son travail. Il fallait donc qu’il soit terriblement malade pour prendre la décision de quitter la barre de sa compagnie. Il devait donc déjà savoir que ses jours étaient comptés.

J’ai appris sa mort alors que j’étais sur l’autobus, revenant du boulot, sur le mini-portable qui me suis presque partout. Je me suis empressé d’importer les derniers articles que j’ai reçu de La Presse Canadienne pour trouver l’annonce de son décès et la publier sur Contrepoids. J’amerais pouvoir dire comme Richard Martineau que j’ai appris sa mort sur mon iPad, que je l’ai transmis à mes amis sur mon iPhone et que j’ai digéré la nouvelle en écoutant de la musique acheté au iStore sur mon iPod, mais à part pour le iPod, je n’ai aucun des autres produits de Apple.

Cependant, même si je n’ai pas acheté beaucoup de produits d’Apple, Steve Jobs a eu une influence sur ma vie et mon travail (et le vôtre probablement) de mille et une façons que vous ne soupçonnez probablement pas.  Le mini-portable que j’utilise, par exemple, n’existerait peut-être pas si Steve Jobs n’avait pas été un des pionniers de la micro-informatique et qu’il n’avait pas inventé un ordinateur que le commun des mortels pouvait posséder.  Le système d’opération Windows sur tous mes ordinateurs n’existerait peut-être pas si Bill Gates n’avait pas eu le Finder du MacIntosh pour s’inspirer. Le profil ultra-mince de mon portable est probablement inspiré des MacBooks.  Et tout ça me permet de publier les textes que vous lisez sur mon blogue et mon journal, même pendant que je suis en train de me déplacer en autobus lors de mon va-et-vient quotidien de la maison au travail.

Même si votre téléphone portable intelligent n’est pas un iPhone, le concept même d’un téléphone intelligent a été défini par Steve Jobs. Mon emploi qui consiste à fournir du soutien technique à un grand parc informatique, n’existerait peut-être pas si ce n’avait pas été de l’essor que Steve Jobs a donné à l’industrie de l’informatique.

En réalité, il faut probablement avoir vécu dans une caverne pendant les 35 dernières années pour ne pas avoir été touché d’une quelconque façon par Steve Jobs. Ça prend le travail de millions de personnes qui coopèrent pour fabriquer un iPhone.  Toutes ces personnes sont un peu plus riches grâce à Steve Jobs.

Le véritable génie de Steve Jobs n’est pas seulement dans les produits qu’il a créés, il est dans toutes les vies que ces produits ont touchés directement et indirectement.

A propos de l'auteur

Mon nom est Philippe. J’habite sur la rive sud de Montréal. Je suis un technicien en informatique qui aime discuter de toute sorte de sujets. Bienvenue sur mon blogue!

4 Réponses à “Requiem pour un génie.”

  1. Steve Jobs est mort d'un cancer du pancréas, ai-je lu récemment. Comme tous les cancers en générale, c'est dû à l'hygiène de vie. Alcool, tabac, absence de fruit et légume, éventuellement trop de viandes (pour le cancer du colon par exemple). J'ignore quel était le style de vie de cette homme, mais je sais que les cancers ne frappent pas les gens au hasard, et que généralement, le risque de cancer augmente avec l'âge. La presque totalité des gens qui ont eu le cancer du colon, qui est dû à une mauvaise alimentation, ont plus de 60 ans. C'est dire. Le cancer met, je crois, du temps à se développer, car il faut que les mauvaises cellules se multiplient, s'accumulent à travers des décennies, pour se développer en tumeur, et probablement en cancer.
    C'est pour ça qu'il est primordial que depuis la plus petite enfance, on prenne de bonnes habitudes alimentaires. Avec l'habitude, il devient de plus en plus difficile de changer. On se dit, étant jeune : "j'ai la vie devant moi, je dois profiter de ma jeunesse, je veux m'épanouir" et quand cela arrive, il est d'ores et déjà trop tard.

    1. J\’ignore quelles étaient les habitudes alimentaires récentes de Steve Jobs, mais j\’ai lu qu\’il était végétarien à l\’époque où il a fondé sa compagnie.

  2. Il m'avait semblé avoir lu ça aussi. J'ai vu qu'il mangeait aussi pas mal de pommes à une époque. Maintenant, le cancer du pancréas peut aussi être dû à l'alcool et la cigarette, en plus du diabète. Mais là, je parle des probabilités. En général, ce genre de cancer se déclenche suite à une mauvaise hygiène de vie. Après, il y a des facteurs génétiques évidents, mais c'est plutôt rare (sauf par ex, le cancer du prostate qui frappe les noirs de façon disproportionnée) de mourir de causes génétiques.

  3. Le seul mérite d'Apple est d'avoir rendu populaire ce qui existait déjà avant. En outre, Apple incarne tout ce qu'il y a de plus mauvais dans le monde informatique : pas d'évolutivité du matériel, pas d'ouverture du code, obligation d'utiliser certains logiciels, prix excessifs car on paye le "design" (minimaliste, au demeurant).
    Mais les libertaires de droite et autres imbéciles le vénèrent car il représente l'archétype du Self-made Man qui a réussi, par la récupération, le marketing et le verrouillage des produits.

    Aussi, il est intéressant de connaitre le coût humain de votre gadget électronique : http://www.thedailybeast.com/newsweek/2010/07/16/