Une question comme ça…

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

J’avouerai d’emblée que je suis un athée convaincu et en soi, je suis contre toutes les religions en général, mais j’aurais une question intéressante à poser, et j’aimerais qu’on tente d’y répondre honnêtement, peu importe la foi du répondant.

Si vous êtes croyants d’une des trois religions du Livre (Judaïsme, Christianisme, ou Islam), vous n’ignorez certainement pas que chacun croit que les croyants des deux autres religions iront brûler en Enfer au Jugement Dernier pour ne pas avoir crû à la « véritable Foi ». Alors dites-moi, s’ils croient tous au même Dieu, pourquoi ce Dieu que tous décrivent comme juste et miséricordieux, condamnerait les deux tiers de ses croyants au profit de l’autre tiers? Pourquoi croyez-vous qu’il importe à Dieu si vous souscrivez seulement aux lois de Moïse, aux enseignements de Jésus, ou ceux de Mahomet, si en bout de ligne, vous croyez en Lui de toute façon? Les gens du Livre ne sont-ils pas tous ses enfants?

On s’entretue pourquoi au juste?

Beau petit paradoxe, non? Maintenant vous savez pourquoi je ne crois pas en Dieu.

A propos de l'auteur

Mon nom est Philippe. J’habite sur la rive sud de Montréal. Je suis un technicien en informatique qui aime discuter de toute sorte de sujets. Bienvenue sur mon blogue!

21 Réponses à “Une question comme ça…”

  1. Belle démonstration en peu de mots que toutes les religions sont des fumisteries.

  2. Pour comprendre il faut faire une analyse historique des religions du livre. Premièrement, les Hébreux ne sont pas les inventeurs du monothéisme comme tel. Celui-ci serait apparu en partie en Mésopotamie et aussi en Égypte ( avec l'épisode Aton ). Dans les deux cas les Hébreux étaient dans le coin. Ils ont donc probablement amené le monothéisme avec eux. Celui-ci a. par la suite, donné naissance à plusieurs sectes dont les esséniens, d'où serait issu un certain Jésus.

    Le christianisme et ses multiples sectes ( coptes, orthodoxes, nestoriens, etc ) a essaimé partout dans le bassin méditerranéen et au proche-orient. Puis l'islam est arrivé d'Arabie.

    Dans tout les cas, il y a eu ajout et soustraction à partir du premier livre, soit l'ancien testament. C'est donc normal que les malédictions soient restées fondamentalement les mêmes.

    On peut donc en déduire 2 choses:

    1- Le désert est fertile pour la création de religions.

    2- Les religions sont créées par les humains.

  3. Philippe, tu es un peu en retard dans les nouvelles. Depuis le concile Vatican II dans les années 1960, l’Église Catholique reconnaît tous les humains comme étant des enfants de Dieu, tous frères et soeurs, même les athées. Et que dire de l’oecuménisme où depuis plusieurs années déjà, plusieurs confessions et religions échangent, partagent et célèbrent ensemble.
    La plupart du temps, les guerres ne sont pas des guerres de religion mais bien des guerres qui servent les intérêts politiques et économiques ou de pouvoir. Vous parlez à tord des religions, alors que vous n’y êtres pas présents. C’est facile de juger de l’extérieur. Voilà

  4. @ Gilles Laplante… Merci

    @ Céline Lagacé

    Depuis le concile Vatican II dans les années 1960, l’Église Catholique reconnaît tous les humains comme étant des enfants de Dieu, tous frères et soeurs, même les athées. Et que dire de l’oecuménisme où depuis plusieurs années déjà, plusieurs confessions et religions échangent, partagent et célèbrent ensemble.

    Je suis au courant pour Vatican II Mom. Mais je ne visais pas que l’Église Catholique quand je parlais de religion chrétienne. Il est aussi dommage que l’Islam ne suive pas cet exemple. On verrait moins d’illuminés se faire sauter sur la place publique en s’écriant «Allahu Ackbar!». Malheureusement, pour eux, religion et politique se confondent.

    @ Sylvi

    Dans tout les cas, il y a eu ajout et soustraction à partir du premier livre, soit l’ancien testament. C’est donc normal que les malédictions soient restées fondamentalement les mêmes.

    On peut donc en déduire 2 choses:
    1- Le désert est fertile pour la création de religions.
    2- Les religions sont créées par les humains.

    La dernière ligne est en partie mon point. De par l’histoire, les Chrétiens ont longtemps persécuté les Juifs et les Musulmans persécutent les Juifs ET les Chrétiens. Et pourtant, ils admettent tous croire au même Dieu. Pourtant, il y a tellement de contradictions dans les trois doctrines qu’il est dificile de croire qu’ils viennent tous du même Dieu. On revient donc à ta dernière ligne: soit que ces religions sont des inventions humaines, soit on admet que Dieu est faillible et/ou incohérent.

  5. J'ai pas été capable de lire ton billet… Jette cet hideux gilet de laine au poubelle, il me déconcentre.

  6. Dieu n’existe forcément pas puisqu’il ne saurait être Dieu en étant incohérent, faillible et mesquin. Car, les punitions de plusieurs « péchés » relèvent de la mesquinerie pure et simple.

    Je ne nie par contre pas la présence d’une force de nature divine ou même un/des êtres de natures divines en quelque part dans l’univers mais une chose est certaine pour moi, ils n’ont que faire des humains et de leurs niaiseries.

    J’aime bien le polythéisme où chaque force de la nature a son dieu attitré. Ceux-ci, en étant des dieux mineurs, n’ont pas besoin d’être toujours bon/mauvais, infaillible, omnipotent et j’en passe. Ça comble mon besoin de merveilleux et j’ai pas de clergé aux basques. 🙂

    Mais je ne peux pas dire que je suis croyante et l’histoire des religions est fascinante car on y voit les transformation de l’une à l’autre, les ressemblances, les divergences et ça relativise les différentes croyances dans ce qu’elle ont d’absolu.

  7. J’avais publié un billet sur un sujet identique, au cas ou vous seriez intéressés:
    http://web.cgaspesie.qc.ca/crioux/wordpress/?p=93

  8. @Suzanne

    Effectivement, vous avez raison, les Juifs ne croient pas à l'enfer, c'est une invention Chrétienne. Par contre, côté doctrine, l'Islam a des différences majeures avec le Christianisme. Je pense à la Charia et à leur traitement des femmes en général.

    Il n'existe pas de doctrines qui disent que les gens des autres religions doivent être tués.

    Pas tout à fait:

    5. Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Dieu est Pardonneur et Miséricordieux. (Le Coran, Al Tawbah:5)

    @ Éric Dubuc: T'en a d'autres commentaires intelligents de même?

    @ Léo: Tu as certainement raison sur un point. La Foi n'est pas rationnelle.

  9. Merci d’avoir soulevé la question.

    La grande majorité des juifs ne croient pas à l’enfer. Le nombre de juifs qui croient à l’enfer est à peu près le même nombre qui croient que la terre est platte.

    Les juifs ne croient pas leur Torah est uniquement pour eux. Il n’y a pas d’obligation de convertir au judaïsme– la religion exige uniquement que les gens non-juifs se comportement décemment, selon les lois de Noé.

    En Islam, les personne sont jugés selon leurs gestes. Une personne qui est complètement ignorante de la foi ne sera pas condamnée.

    Même chose pour le catholicisme, et les Églises orthodoxes et la plupart des églises Protestantes. Les non-croyants qui sont innocents, c’est-à-dire, ne rejette pas consciemment la foi, ne seront pas condamnés.

    La seule secte chrétien qui croit que le non-croyants vont en enfer ce sont les Évangéliques et les groupes semblables (Pentecôtistes, Adventistes, etc). C’est une croyance très américaine, et comme les américains ont beaucoup d’influence culturelle dans le monde, cette version typiquement américaine du christianisme a plus d’attention que ces véritables nombres mértient.

    Et, comme dans le Chrsitianisme, l’Islam a ses sectes qui croient que les non-croyants iront en enfer par le fait même de ne pas croire.

    Les trois religions croient en lui, mais elles ne croient pas toutes le même message. Le judaïsme contemporain orthodoxe croit que la révélation de Dieu est que les juifs auront un Messie qui sauvera la Terre d’Israël et inaugura une période de paix absolue. Le christianisme croit que le message de Dieu est que l’intimité avec Dieu et la béatitude éternelle passe par le foi en la divintié et la rédemption du Seigneur Jésus-Christ. Le message de l’Islam est que la paix et l’harmonie mondiale passe par la soumission à Dieu et à la Révélation de son prophète.

    Les lois morales sont très semblables entre les trois, et même les bases philosophiques, mais les doctrines religieuses/dogmatiques ne le sont pas. Pour un catholique, il est nécessaire de croire à la Sainte-Trinité, mais ça ne passe pas du tout pour un juif ou un musulman.

    La tuerie entre les gens de différentes religions n’est pas d’origine entièrement religieuse. Il n’existe pas de doctrines qui disent que les gens des autres religions doivent être tués. Alors il y a d’autres causes. Par exemple, la situation en Palestine n’est pas seulement une affaire de religion, mais aussi de nationalisme– des Palestiniens athés sont aussi dévoués à leur terre que les juifs athés Israëliens. En Irlande du Nord, il y a une histoire de colonialisme qui accompagne les Troubles (et ça semble se calmer). Des guerres qui ont commencé uniquement à cause qu’un autre groupe de gens ne croyaient pas comme eux– j’en connais pas beaucoup. La religion sert à ces causes, et peut exacerber ces conflits, mais elle est rarement la raison principale d’une guerre.

  10. Correction:

    Les juifs croient que leur Torah est uniquement pour eux. Il n’y a pas d’obligation de convertir au judaïsme.

    Désolée!

  11. Ta question est formulée de façon rationnelle et c’est pourquoi tu arrives à une telle conclusion. Je pense que les religions, j’entends par là les rites, sont définitivement venues des humains. Par contre qu’il y ait un être suprême ou non, cela restera une question non réglée jusqu’à la fin de mes jours selon moi. Je suis donc par mon éducation d’héritage catholique et bouddhiste, mes parents étant de foi différente, mais par la raison je suis agnostique. Ça ne m’empêche pas de partager les rituels; et je pense que seuls les fanatiques dans tout voient en noir ou en blanc. Il faut arrêter de penser en relations exclusives dans la vie; les gens qui disent croire en un Dieu devraient respecter ceux qui n’y croient pas, et vice-versa. C’est une question de foi, c’est en dehors de la portée de la raison. On y croit ou non, mais personne peut dire si c’est vrai ou faux. Ils peuvent en avoir la conviction, mais ceci ne constitue pas une preuve.

  12. S’il y a un concept qui va bien avec la religion, c’est bien celui de la Révélation. Si on regarde derrière et qu’on constate évidemment que l’Histoire s’est bien chargée de tout modifier cette révélation, cela est complètement absurde.

    Le terme « religion » n’est donc qu’un terme pour décrire une certaine culture, rien de plus.

  13. Phillippe

    Bien que c'est qu'il est écrit dans le Coran, ce n'est pas nécessairement ce que certains Musulmans croient. C'est une question d'approche. S'il était *nécessaire* de tuer tous les gens d'une autre religion dans les pays Musulmans, il n'y existerait pas de chrétiens ou de juifs.

    Il faut faire la distinction entre ce qu'on lit et l'interprétation qui en ait fait du texte.

  14. @ Suzanne: Loin de moi d'impliquer que tous les Musulmans prennent ce verset à coeur, mais c'est quand même écrit dans le Coran et il n'en faut pas plus pour que certains fanatiques s'en servent pour se justifier.

    @ Renart: Je crois que pour ceux qui ont la Foi, c'est beaucoup plus qu'une culture.

  15. « Je crois que pour ceux qui ont la Foi, c’est beaucoup plus qu’une culture. »

    C'est exactement ça le problème! La culture, comme la religion, évolue, repose sur l'interaction entre les gens, tandis que le côté dogmatique de la religion tend à être statique, mais ne réussit même pas, c'est ça le plus drôle! Est-ce qu'une révélation claire et précise aurait besoin d'un concile? C'est donc du domaine de la culture, mais une culture institutionnalisée, les conciles étant la politique.

    La Foi est un extra en plus, qui a plus de liens avec l'éducation (familiale) qu'avec toute autre chose, encore la culture!

  16. "On s’entretue pourquoi au juste?"

    On s'entretue Phil boy pour les mêmes raisons qu'on s'entretue pour des questions politiques, raciales, linguistiques ou autre.

    L'humain a une xénophobie inhérente en lui. Il a une peur bleue et viscérale de l'étranger. On l'a vu dans toutes les guerres. Par exemple la deuxième guerre mondiale où les nationaux socialistes avaient une peur bleue des communistes et vice-versa. Cette peur irrationnelle et incontrolable nous pousse à agir sur le coup de l'impulsion et de l'émotion et cette peur est transformée en agression totale lorsqu'elle est libérée de nous.

    Il n'y a rien de plus dangereux que quelqu'un qui craint, qui a peur. Faut-il pour autant abandonner nos peurs. Non, elles nous sauvent la vie sur une base quotidienne.

    Il faut seulement apprendre à contrôler la bête en nous et cela à peu à voir directement avec le fait de croire ou non en un Dieu.

  17. Il y a des fois où rationnellement, on peut tout remettre en question de ces histoires de comtes de fées mais il reste que j’ai retenu quelque chose d’intéressant que disait un des grands philosophes de notre époque moderne, Jean-Marc Parent:

    « Si la religion t’aide à vivre une meilleure vie en ce bas monde, alors vas-y crois, crois à tout ce qui te rend foncièrement meilleur comme personne. »

    J’ai trouvé cela tellement vrai.

    Car au delà de la vie après la mort, du feu éternel de l’enfer qui relèvent plus de la superstition et de la très grande émotion humaine, notre feu sacré qui peut accomplir des choses grandioses que l’on aurait jamais penser accomplir en tant qu’humanité, ma religion catholique (bien que je ne sois pas très très praticant depuis un certain temps, god damn me) est quand même malgré tout source de bonnes valeurs essentielles au bon fonctionnement de la vie de citoyen responsable en société.

    Comme JMP l’a dit, si ça fait de toi une meilleure personne sur cette terre, si ça fait que tu ne voles pas, tu ne tues pas, tu ne trompes pas, alors qu’est-ce qu’on peut demander de mieux.

    Je sais qu’on peut tout avoir cela en étant un athéiste convaincu et je respecte cette conviction.

    Mais une question un peu gaga comme ça parce qu’on est tous des enfants en dedans malgré tout. Admettons que tu sais que tu peux voler, tuer, tromper, arnaquer, frauder sans conséquence parce que personne ne te voit, personne ne te découvrira et personne ne saura que c’est toi le responsable, est-ce que les athéistes convaincu ont cette voie intérieure qui leur dit que quelque chose est foncièrement mauvais, mal, hypocrite. Comment doit-on appeler cette voie? La conscience profonde qui nous suit et nous pourchasse sans relâche ou un espèce de self-god qui nous force à agir bien ou un brainwashing sociétal qui nous pousse à la conformité des « valeurs » de la tribu?

    Sur une base plus personnelle, je sais que ma religion m’a sauvé à maintes reprises de commettre des gestes qui auraient eu des conséquences très néfastes sur ma vie et celle des autres. Certaines autres personnes auront recours à la méditation, au tai-chi, au yoga, à l’hypnose, à des services de psychiatrie, à des médicaments, you name it.

    Je me dis parfois que malgré tous les désavantages d’avoir eu une société où la religion était omni-présente et nous menaçait constamment de périr sous les feux de l’enfer après la mort dans des souffrances éternelles, que peut-être avions-nous là l’opium, la recette instantannée d’une assurance que nous formions une vaste majorité de citoyens responsables et auto-conscients du bien et du mal.

    Je crois qu’on est libre de croire ou non en cette vie éternelle après la mort, personnellement, je me dis qu’est-ce que ça peut bien faire que la lumière s’éteigne pour toujours et qu’il n’y ait rien que le néant après la mort comme une simple cellule vivante finit sa vie en ne laissant que les vibrations signe d’une présence vivante ayant déjà existé. Comme disait James Bambert, ex-reporter à Radio-Canada juste avant de mourrir, je n’ai pas vécu avant, pourquoi serais-je triste de ne pas vivre après?

    Il reste que lorsqu’un être cher meure, notre peine et nos émotions humaines sont si intenses qu’on aimerait croire dur comme fer que l’esprit de la personne nous suit, nous habite, transcende en nous et autour de nous comme un ange gardien. Et ça, je crois que c’est le facteur numéro uno qui fait en sorte que j’aimerais croire en cette vie après la mort.

    Il reste que même s’il n’y a rien après la mort, les mémoires, l’héritage légué par la personne en question sont des valeurs qui on l’espère toujours demeureront ancré en nous et cela d’une façon très instinctive et très naturelle. Nous avons développé les technologies pour que les traces de notre passage restent vivides dans nos mémoires alors continuons de les utiliser à bon escient.

    Salutations divines,

    Tym Machine

  18. @ Tym Machine:

    Je crois que ta citation de Jean-Marc Parent met le doigt sur ce que je considère le coté le plus valable d’une religion: si ta Foi te rend une personne meilleure.

    Par ailleurs, je te signale que l’absence d’une telle Foi, ne rend pas nécessairement une personne immorale. Même un athée peut reconnaitre et suivre certaines règles primordiales à la vie en société. Pas besoin de craindre l’Enfer ou le châtiment de Dieu pour ça.

  19. Je crois que pour être croyant, il faut avoir un côté irrationnel et se laisser emporter par lui. À l’opposé on ne peut être athée sans avoir regardé les religions de manière rationnel. Il est évident que toutes les religions sont utilisées par des individus dans leur quête du pouvoir en embrigadant des gens qui ne se posent jamais de questions.
    Un individu que rejette les religions parce qu’irrationnelles, sera assez conséquent pour ne pas se lancer à corps perdu dans le vol, le meurtre et autres crimes ( ne fais pas à autrui que que tu ne veux pas qu’on te fasse. Ça c’est rationnel. )

  20. @Philippe David,

    Effectivement être athée ne signifie pas nécessairement sombrer dans l’immoralité. Tout comme l’anarchisme n’est pas nécessairement synonyme de rejet de tout système social.

    Personnellement et ça doit être mon côté rationnel émotif, j’aime à croire qu’il y a plus que ce qu’il y a présentement. J’aime à croire que les injustices, le chaos, la faim, la guerre, la misère noire, la pollution, les maladies, les accidents connaitront leur karma un jour. Qu’il existe quelque part un certain équilibre des choses qui rendent justement les choses rationnelles comme Monsieur Laplante invoque ici la rationalité.

    J’ai écouté récemment Jean-Marc Chaput et son vidéo de motivation et une des choses qu’il a dit c’est que si nous croyons vivre dans un monde rationel, on s’est fourré un doigt dans l’oeil jusqu’au coude. Il n’y a rien de rationnel, il n’y a rien de juste, il n’y a rien d’équilibré en ce bas monde. Le meilleur candidat ne gagne pas toujours ses élections, le candidat le plus compétent et expérimenté n’a pas toujours l’emploi, la belle fille préfère parfois le trou du cul au vaillant chevalier. Le voleur gagne souvent sur les gens honnêtes, l’assasin l’emporte souvent sur les innocents, l’infidèle a beaucoup plus de fun que le fidèle, le jeune meurt parfois bien avant le vieux etc. etc. Il n’y a rien de rationnel au suicide, au jeu compulsif, à la drogue, à la boisson, à la cigarette, à l’amour.

    Ce que ceci nous amène à conclure, c’est que c’est bien beau se blinder dans une soit-disante rationalité qui n’existe pas mais il reste que les gens cherchent des réponses à leurs questions. Pourquoi ce jeune est devenu un délinquant, un meurtrier, un voleur compulsif, un maniaco-dépressif? Pourquoi un tel s’est suicidé alors que tout semblait aller si bien? Pourquoi un tel vit dans la rue alors que l’autre reste dans un château? Pourquoi un tel est accro au sexe, à la drogue, au jeu alors que d’autre vivent très bien sans cela?

    Pourquoi un jeune de 15 ans meure-t-il de la leucémie alors qu’un vieux de 85 ans est en parfaite santé? Ça ne devrait pas être le contraire dans un monde LOGIQUE, JUSTE, ÉQUILIBRÉ et RATIONNEL?

    Les gens cherchent des réponses à leurs questions et certains ont trouvé ces réponses toutes faites dans la religion. L’idée de l’enfer pour certains n’est pas une perspective réjouissante mais l’idée d’un monde JUSTE séduit une vaste majorité de gens. Étant donné que le monde dans lequel nous vivons, trop souvent il n’y a pas de justice ou les hommes sont incapable d’assumer une pleine responsabilité en ce qui a trait à donner des châtiments qui reflètent adéquatement l’équilibre et le juste karma des choses, les gens ont été à tort ou à raison séduits, convaincus dans leurs émotions et leur être que la religion qu’ils pratiquaient était la bonne.

    Jésus en tout cas avait compris une chose c’est qu’il ne pouvait pas promettre le paradis aux bienveillants et aux gens honnêtes, gentils et de bonne foi sur cette terre. Il l’a promis ailleurs. À savoir si c’est vrai ou non, nul ne peut le prouver, on ne peut prouver que ça existe mais on ne peut pas plus prouver hors de tout doute raisonnable que ça n’existe pas, on peut juste croire ou non que ça existe ou non.

    @ Gilles Laplante,

    Je ne peux qu’être en désaccord avec votre argument.

    « Un individu que rejette les religions parce qu’irrationnelles, sera assez conséquent pour ne pas se lancer à corps perdu dans le vol, le meurtre et autres crimes ( ne fais pas à autrui que que tu ne veux pas qu’on te fasse. Ça c’est rationnel. ) »

    Laissez moi vous donner cinq contre-exemples: le national-socialisme, le fascisme, l’impérialisme, le capitalisme et le communisme, toutes des doctrines politiques qui sans être nécessairement athée (sauf pour le communisme fondamental qui torture les gens pratiquant une religion) peuvent en général très bien fonctionner voire mieux fonctionner sans les religions ou idéalement par le remplacement des croyances religieuses par des croyances dites païennes (ex: nationalisme, matérialisme, séparatisme, suprémacisme).

    Prenons un exemple spécifique, le cas de Hitler. Hitler « tolérait » la liberté de religion en autant qu’elle n’entravait pas la poursuite des buts du national-socialisme. Sauf qu’il savait pertinemment le christianisme dans son intégralité non-viable dans une régime national-socialiste totalitaire. En effet, comment allait-on inculquer aux allemands chrétiens catholiques et protestants la culture du génocide ethnique alors qu’un des dix commandements était « Tu ne tueras point. » Comment allait-on leur apprendre à piller les ressources naturelles des pays étrangers sans vergogne alors que leur religion leur disait « Tu ne voleras point. »

    Bien entendu, vous avez raison sur le fait que certaines personnes se servent de la religion de façon dogmatique pour justifier leur conduite inacceptable et contre les préceptes mêmes de leur religion par exemple les teroristes islamiques pratiquant l’art du jihad. La fin justifie les moyens après tout.

    Il n’en demeure pas moins que le fait d’être religieux n’implique pas nécessairement qu’on a affaire avec une personne irrationnelle, pas plus que le fait d’être athée implique la rationnalité. D’ailleurs, qu’est-ce que la rationnalité, c’est bien subjectif. L’exemple que vous donnez du vivre et laisser vivre que vous donnez en disant « ne fais pas à autrui que que tu ne veux pas qu’on te fasse » est lui aussi bien relatif. Si par exemple, je n’ai rien contre le fait d’être insulté ou d’être violenté, alors je peux selon cette logique le faire subir aux autres? Les guerriers respectent aussi ce précepte, ils agressent les autres avec leurs armes et acceptent en retour de subir l’agression de l’ennemi.

    Mais n’ayez crainte, je comprends l’idée dans sa globalité, il faut cependant faire attention d’être spécifique lorsqu’on argumente car ça peut jouer des tours autrement.

  21. @Tym Machine,

    Les exemples que vous me donnez sont des doctrines politiques ( le national-socialisme, le fascisme et le communisme ) ont dans leurs intentions, entre autre, de remplacer les religions pour éliminer toute concurence. Comme vous le dites elles remplacent les religions par des croyances païennes, mais pourquoi les croyances païennes seraient-elles différentes des religions? On peut les apparenter à une religion et n'ont rien de rationnel. On ne peut pas conclure qu'un communiste est athée, il est communiste. On ne peut pas construire un système politique ou économique stable sans tenir compte du côté irrationnel de l'homme. C'est pourquoi le capitalisme survit. Il ne cherche pas à embrigader l'homme dans un credo quelconque.

    Vous avez raison en disant que “ne fais pas à autrui que que tu ne veux pas qu’on te fasse” est lui aussi bien relatif. Tout est relatif dans les relations humaines et il y aura toujours des cas particuliers justement parce que l'homme est un émotif qui doit être contrôlé par l'État ou la religion selon le point de vue de chacun. Par conséquent, celui qui n'a aucune objection à être battu peut rationnellement battre les autres. Ce n'est pas irrationnel pour lui comme comportement. Ce qui le serait, c'est d'accepter de se laisser battre.

    Vous avez aussi raison au sujet des arguments, ils sont toujours boiteux et on peut toujours trouver un contre argument.