Les temps sont durs pour Jean-François Lisée

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (7 votes, average: 4,43 out of 5)
Loading...

Chaque vendredi sur son blogue, Jean-François Lisée publie une chronique qu’il appelle « Temps durs pour les détracteurs du modèle québécois », dans laquelle il tente de revaloriser ce modèle frauduleux. Un autre exemple pertinent du manque d’honnêteté intellectuelle des ténors de la gauche québécoise. Cette semaine, il s’applique à essayer de nous convaincre que le Québec n’est pas un enfer fiscal. Mon impression en un mot: #FAIL!

Les prétentions de M. Lisée se basent sur une étude publiée par Luc Godbout de l’Université de Sherbrooke, qui selon lui, prouve que le Québec est le paradis fiscal pour les familles. L’étude aurait été intéressante si la méthodologie n’avait pas été malhonnête, et fidèle à lui-même, Jean-François Lisée fait du cherry-picking additionnel dans les résultats de l’étude. Voici donc les résultats des calculs de M. Godbout et ses congénères:

Cliquez pour agrandir

La méthodologie de M. Godbout consiste à calculer la charge fiscale en additionnant les impôts fédéraux et provinciaux avec les cotisations sociales obligatoires et en soustraire les prestations versées par les gouvernements et diviser le tout par le revenu brut pour obtenir un pourcentage. Jusqu’ici, pas de problème pour la base de calcul, là où ça se dégrade est le choix des données incluses dans le calcul. Les grands absents? La TPS, la TVQ, les taxes municipales, les taxes scolaires, les taxes de ventes sur l’alcool, l’essence et le tabac, les redevances diverses, les tarifs douaniers, la cotisation à la RAMQ, les tarifs de la SAAQ et divers autres services gouvernementaux, enfin, vous voyez où je veux en venir? Pire encore, on néglige la TPS et la TVQ dans la colonne des taxes, mais on inclue les crédits de TPS et de TVQ dans la colonne des prestations. HELLLLLLOOOOO! Non seulement ça, mais dans son billet, Jean-François Lisée ne vous montre que les résultats touchant les familles de deux adultes et deux enfants, les résultats des autres catégories sont presque tous supérieurs à la moyenne des pays du G7, du cherry-picking à son meilleur.

Et voilà une autre facteur que MM. Lisée et Godbout se garderont bien de mentionner: (source: ISQ)

Dette nette par habitant - Cliquez pour agrandir

Parce que la dette, c’est de l’impôt que les politiciens n’ont pas les couilles de vous faire payer maintenant, alors ils vous les feront payer plus tard.  Alors si M. Godbout arrive même à comparer favorablement la fiscalité québécoise avec les pays du G7, c’est qu’une partie de la charge fiscale des québécois a été reportée à plus tard. Mais ne faites pas d’erreur, vous allez la payer plus tard.

Autre chose que M. Lisée se gardera bien de mentionner, mais qui est démontré dans le papier de Luc Godbout est que le Québec a l’impôt le plus progressif de tout les pays comparés dans l’étude, ce qui fait que les avantages dont profitent les familles avec deux enfants à plus faible revenus se font lourdement aux dépends de ceux ayant des revenus supérieurs, décourageant le travail. Ce n’est pas pour rien que nous recevons un chèque de BS sous la forme d’un transfert de 8 milliards en péréquation de la part des autres provinces. Il n’y a pas à dire, les temps sont durs pour la rigueur et l’honnêteté intellectuelle. Ça fait deux fois en moins d’une semaine que je corrige des textes malhonnêtes. Je le réitère: la vision gauchiste québécoise est basée sur la fraude et la malhonnêteté intellectuelle.

A propos de l'auteur

Mon nom est Philippe. J'habite sur la rive sud de Montréal. Je suis un technicien en informatique qui aime discuter de toute sorte de sujets. Bienvenue sur mon blogue!

10 Réponses à “Les temps sont durs pour Jean-François Lisée”

  1. L'an passé, M.Gobbout avait publié sensiblement la même étude qui en arrivait aux mêmes conclusions. J'avais pris la peine de lui écrire un email personnel où je mentionnais certains des points que tu relève dans ton analyse (très bonne en passant!). Voici certaines de mes questions et ses réponses:

    (suite au prochain commentaire)

  2. […] lire aussi sur le même sujet: Les temps sont durs pour Jean-François Lisée Billets Similaires: Si c’est bon pour Obama…_C’est l’temps d’une […]

  3. C'est dommage que M. Lisée applique un filtre si grossier sur cette étude pour mettre en valeur les politiques économiques actuelles, et ce dans le but de convaincre un auditoire inculte en matière d'économie, que le système québecois actuel est LE meilleur.
    Merci de mettre de l'avant ces données et ces informations, qui, si l'on prend le temps de les analyser le moindrement, ne sont pas aussi roses que les prétentions qui leurs sont accordées.
    Je crois qu'il y a toujours place à amélioration, et ce n'est sûrement pas en gardant la tête dans le sable que les choses changeront.
    Et dans ce cas, peut-on parler de désinformation ?

  4. Lorsqu'on parle de la dette, surtout lorsque c'est la droite qui en parle, on ne mentionne souvent que le passif de la dette et on oublie souvent l'actif, exemple, la valeur de tous ce qui est nationalisé comme Hydroquébec et Loto-Québec cela gonfle alors le poids de la dette.
    Par ailleurs la droite aussi se sert de l'ignorance des gens face à la politique pour vendre leur agenda. Par exemple, le chroniqueur Michel Hébert a traité Québec Solidaire de parti communiste sur la base de se document : http://www.bouchardenparle.com/cahier_perspective…. Il a dit de se document que c'était le programme de québec solidaire, or ce document en question est un ramassis de PROPOSITIONS faits par tous les partis membres de QS :
    – Ceci ne signifie nullement que nous rejetons la perspective d’une transformation en profondeur …de la société. Mais nous considérons que même une telle perspective doit être débattue sur la base de propositions transitoires et concrètes. Plusieurs orientations ont été proposées afin de lier dans un tout cohérent les différentes propositions : social-démocratie, économie participative, écosocialisme, décroissance, économie féministe, etc. À vous de faire les choix qui s'imposent en gardant bien en tête que dans certains cas, les propositions mises de l'avant se complètent plus qu'elles ne s'opposent.
    Par ailleurs, certains chroniqueur de droite on tendance à trashtalker question de réjoindre plus facilement la population par exemple un thème sur le blogue de Sylvain Bouchard de Bouchard En Parle sur les ondes de FM93 :
    -Vous voulez « faire chier le peuple »: Sortez votre carte du syndicat de poste Canada et bloquez un viaduc illégalement