Trop, c’est trop!

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...Loading...

Je crois que le débat autour de l’intégration des immigrants et des accomodements raisonnables a pris un virage malsain avec l’affaire Hérouxville.  Même si j’ai moi-même exprimé de l’irritation envers certains accommodements donnés à certains groupes religieux, mais il y a une limite et je crois qu’elle a été allègrement piétinée dernièrement!

Hérouxville

Petit village de 1335 âmes, dont un seul, dit-on, est membre d’une minorité visible. À Hérouxville, la seule chose de noire sur les patinoire est la rondelle de hockey. Je vois bien pourquoi les habitants sont si soucieux de l’état de l’intégration des immigrants au point de voter au conseil municipal un code de vie qui déclare que les hommes et le femmes sont égaux et que les femmes ont droit de conduire une auto, de voter et de décider par elles-même et qu’il est interdit de les lapider, de les brûler vives ou à l’acide. Ouf! Merci Hérouxville! Il fallait bien un petit village du creux des creux de la Mauricie pour nous rappeler l’évidence même que la lapidation et l’excision n’ont pas leur cours ici. Peut-être qu’on devrait envoyer tous les nouveaux arrivants faire un stage de quelques mois à Hérouxville pour que M. Drouin et le conseil municipal leur enseigne comment ça se passe au Québec. Appelons ça « Québec 101 » pour ajouter une autre dose d’ironie.

Les Médias

Au-delà de tout ça, nous pouvons remercier les médias et politiciens opportunistes d’avoir jeté de l’huile sur le feu et de se gaver des craintes de gens commes ceux d’Hérouxville qui ne voient ce débat qu’au travers de leurs prismes, puisque le problème est largement limité à la seule région de Montréal. C’est sain d’avoir une discussion franche au sujet des accommodements et de l’intégration, mais trop, c’est trop!

A propos de l'auteur

Mon nom est Philippe. J'habite sur la rive sud de Montréal. Je suis un technicien en informatique qui aime discuter de toute sorte de sujets. Bienvenue sur mon blogue!

Les commentaires sont fermés.