Proudhon: Etre gouverné…

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

 

Voici une citation de Pierre Joseph Proudhon qui décrit plutôt bien la véritable nature d’un gouvernement…

 

Être gouverné

“Être gouverné, c’est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, réglementé, parqué, endoctriné, prêché, contrôlé, estimé, apprécié, censuré, commandé, par des êtres qui n’ont ni titre, ni la science, ni la vertu…

Être gouverné, c’est être à chaque transaction, à chaque mouvement, noté, enregistré, recensé, tarifé, timbré, toisé, coté, cotisé, patenté, licencié, autorisé, admonesté, empêché, réformé, redressé, corrigé.
C’est sous prétexte d’utilité publique et au nom de l’intérêt général être mis à contribution, exercé, rançonné, exploité, monopolisé, concussionné, pressuré, mystifié, volé ; puis, à la moindre réclamation, au premier mot de plainte, réprimé, amendé, vilipendé, vexé, traqué, houspillé, assommé, désarmé, garrotté, emprisonné, fusillé, mitraillé, jugé, condamné, déporté, sacrifié, vendu, trahi, et pour comble, joué, berné, outragé, déshonoré.

Voilà le gouvernement, voilà sa justice, voilà sa morale ! Et qu’il y a parmi nous des démocrates qui prétendent que le gouvernement a du bon ; des socialistes qui soutiennent, au nom de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, cette ignominie ; des prolétaires qui posent leur candidature à la présidence la République !”

Pierre-Joseph Proudhon, “Idée générale de la révolution au XIXe siècle”

A propos de l'auteur

Mon nom est Philippe. J’habite sur la rive sud de Montréal. Je suis un technicien en informatique qui aime discuter de toute sorte de sujets. Bienvenue sur mon blogue!

4 Réponses à “Proudhon: Etre gouverné…”

  1. Proudhon omet de dire que l’impôt c'est du vol. La première action de l'Etat est de violer le droits le plus sacré de chacun, son droit de propriété.

    1. C'est que Proudhon ne reconnaissait pas les droits de propriété.

  2. Je trouve étrange que tu cites un anarchiste. Mais c'est vrai que sur le fond, il a raison.

    1. @ Lemourongris

      Désolé pour la réponse tardive. Il faut rendre à César ce qui lui appartient. Proudhon avait beau être un anarchiste, mais il faut effectivement reconnaitre qu\’il a un sacré bon point ici. Je ne me priverai pas d\’une bonne citation, même si je ne suis pas entièrement d\’accord avec la philosophie de l\’auteur.